fbpx

Gagner de l’argent en étant étudiant est une vraie problématique. Lorsque l’on est étudiant, le moindre euro compte. Si vous vivez chez vos parents, vous avez alors la chance de ne pas avoir à faire face aux charges importantes telles que le loyer et l’alimentation. Si vous n’habitez plus chez eux, ils vous aident peut-être à payer vos charges fixes, si vous êtes chanceux, mais ce n’est pas le cas pour tout le monde. Et quand bien même vos parents contribueraient à assumer ces charges mensuelles, il ne vous reste certainement pas grand chose pour vivre (sport, sorties, habits, loisirs, divertissement…). 

Cet article s’adresse principalement aux étudiants mais est utile pour quiconque souhaite gagner de l’argent.

À ce stade, il est très difficile d’imaginer la possibilité de budgétiser des dépenses plus importantes, pour voyager, pour un projet professionnel, immobilier, ou même pour acheter un véhicule par exemple… Pour l’instant, vous ne pouvez penser qu’à votre simple survie.

Cet article va vous donner une multitude de conseils pour vous aider à gagner de l’argent en étant étudiant, sans avoir à travailler 20 heures derrière les fourneaux d’une grande enseigne américaine de fastfood (au hasard 😉)… 

Au fait, moi c’est Thibaud, étudiant ayant dû m’assumer financièrement depuis mes 18 ans. Aujourd’hui, j’ai la chance de finir mes études en étant mon propre patron et en gagnant plus d’un smic mensuel

Gagner de l’argent en étant étudiant : Faire des économies 

Le premier conseil pour gagner de l’argent en étant étudiant paraît simple : faites des économies. Plus facile à dire qu’à faire ?
Pas vraiment ! Avec les bonnes méthodologies, rien de plus simple !

Calculer ses dépenses 

Calculer ses dépenses est le b.a.-ba si vous souhaitez gérer votre argent correctement. Je pourrais en faire un article complet, il y a tellement de choses à dire…

Pour faire des économies, il est crucial de vous poser la question « combien est-ce que je coûte par mois ? ». 

Prenez une seconde pour comprendre la question. Nous allons chercher à voir combien vous coûte le simple fait de vivre votre vie quotidienne

Pour cela, rien de plus simple.
Un papier, un stylo, une colonne à gauche « Nom » pour lister vos dépenses mensuelles, une colonne à droite « coût » pour le montant de chaque dépense (l’utilisation d’un tableau type Excel ou Google Sheet est fortement recommandé).

Pour illustrer mes propos, nous allons créer le coût de la vie de Paul, étudiant en licence de Japonais, fruit de mon imagination (😉). 

Tableau pour calculer ses dépenses
Tableau pour calculer ses dépenses

Vous pouvez voir sur ce tableau que deux lignes “total” sont affichées. Cela va nous être utile pour la suite, tout comme le fait de différencier les « coûts » par couleur. Dans ce cas, si le coût est fixe et difficilement modifiable, la couleur est le bleu. Noir si le coût est variable (selon nos choix…). 

Dans notre cas, le coût de la vie pour notre cher Paul est de 515,80 €

Notons qu’un tel budget n’est pas viable pour un étudiant, seul, sans emploi et sans aide parentale. 

Même si la bourse existe pour les étudiants (bourse du Crous selon des critères sociaux), rappelons que le plus gros échelon est à 555,10 €. En bénéficiant d’une bourse avec cet échelon, il ne lui resterait plus que 39,30 € pour vivre.

Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez récupérer le tableau tout beau tout chaud dans votre boite mail !

Réduire ses coûts

Si votre objectif est de réduire vos coûts mensuels, sachez qu’en ayant effectué l’exercice précédent, vous venez déjà de gagner de l’argent

Pourquoi ? La réponse est très simple : en vous permettant de visualiser vos dépenses mensuelles, vous ne laissez pas de place aux dépenses compulsives, aux achats non réfléchis. Vous savez, ces dépenses que vous avez l’habitude de classer mentalement dans la case « oups »… Les 3 cafés par jour du distributeur automatique (1,5 € par jour, soit 45 € par mois), ce petit tee-shirt chiné à H&M (20 €), ces petites courses d’appoint dans votre Bidule Market préféré en bas de chez vous, en fin de journée (5-10 € par semaine…). 

Pour réduire vos coûts, le secret est de vous poser la question avant chaque dépense « cet achat est-il vraiment utile ? Va-t-il me faire du bien à long terme… ? »

Ensuite, vous pouvez reprendre votre petit tableau de dépenses mensuelles, et vérifier si vous ne pourriez pas l’optimiser. 

Regardons le tableau de Paul : plusieurs dépenses mensuelles peuvent tout à fait être optimisées. À vrai dire, toutes les dépenses (à part le loyer, et encore), pourraient être optimisées. 

  • Les courses alimentaires et d’utilisation courante : 

Paul a l’habitude de faire 200 € de courses alimentaires par mois. Il s’approvisionne dans l’hypermarché de sa ville. 

Pour réduire cette dépense, il peut être intéressant de privilégier des achats hebdomadaires sur le marché du coin, pour des produits frais tels que les fruits et légumes. Les autres achats alimentaires et d’utilisation courante se feront alors dans ce même hypermarché, une seule fois par mois (ou deux, si vous n’avez pas de véhicule) avec un budget défini en amont. Pour une personne, le budget peut être réduit de 50 € tout en s’alimentant correctement et avec des produits de qualité. 

  • Forfait téléphonique et internet : 

Chaque jour, nous avons la chance de voir fleurir des offres promotionnelles toujours plus intéressantes les unes des autres, généralement sans engagement.

Je vous recommande fortement de « jouer » avec ces offres, en changeant chaque année d’opérateur pour l’offre la plus intéressante. Le changement d’opérateur ne devrait pas vous prendre plus d’une journée, pour parfois plusieurs centaines d’euros économisées sur une année. 

  • Les assurances : 

Tout comme les opérateurs téléphoniques, restez à l’affût de nouvelles offres promotionnelles, et n’hésitez pas à en changer une fois votre durée d’engagement écoulée. 

  • Les services bancaires :

Pourquoi rester dans votre banque familiale, qui vous prélève entre 4 et 10 € par mois pour des services dont vous n’avez pas besoin ? Dirigez-vous vers une banque en ligne comme Boursorama, qui ne vous coûtera rien et qui vous donnera même de l’argent pour ouvrir un compte (jusqu’à 110 € selon les périodes…)

  • Les sorties et habits :

Si je peux vous donner un conseil, n’optimisez pas « trop » ces catégories. L’objectif de l’opération n’est pas de devenir le roi ou la reine des radins, mais bel et bien de vérifier si ces dépenses sont raisonnables ou non. (Petit tip : faire un tri complet de sa garde-robe permet de se rendre compte rapidement de l’importance ou non d’acheter de nouveaux habits…). 

Bref, vous l’avez compris, le tableau ci-dessus vous permet d’analyser vos dépenses, de les réduire, voire d’en supprimer certaines. 

Mettre de l’argent de côté, la clef pour gagner de l’argent en étant étudiant

Maintenant que vous avez calculé vos dépenses et que vous avez réduit vos coûts mensuels, il est temps de penser à mettre de l’argent de côté. À cette étape, il n’est pas encore question de vouloir placer de l’argent pour le faire fructifier, mais bel et bien d’épargner. Pour cela, un livret A classique ou encore mieux un livret Jeune ayant généralement un taux d’intérêt plus avantageux fera l’affaire.

Pour mettre de l’argent de côté chaque mois, voici la façon dont vous devriez procéder : 

  • En début de mois, vous recevez votre salaire – vos aides telle que la bourse – l’aide de vos parents. 
  • Chaque mois, vous savez maintenant combien vous allez devoir débourser pour vivre. Bloquez mentalement cette somme d’argent. 
  • Faites une soustraction : gains mensuels – sorties mensuelles = somme que vous pouvez mettre de côté immédiatement. 
  • Transférez cet argent sur un autre compte, ou livret d’épargne. 

Par exemple : 
(gains – sorties)
700 – 515,80 = 184,2 €

Félicitations, vous pouvez épargner jusqu’à 184,20 € par mois, tout en vivant confortablement, un minimum. 

Parce qu’il ne faut pas être trop violent avec soi-même, je vous conseille de soustraire 50 € à cette somme. Retirez donc 50 € par mois au distributeur automatique. Cet argent vous servira pour les « petits imprévus », comme aller boire un thé détox avec vos amis.

À ce stade, vous pouvez épargner 144,20 € par mois, soit 1442 € sur 10 mois (car je ne prends pas en compte les mois de juillet et août, période où la bourse n’est plus effective et à laquelle vous pouvez trouver un job à temps plein 😉 ).  

1442 €, c’est une petite voiture 🏎, c’est un beau voyage 🏝 … 

Trouver un job à temps partiel, la facilité pour gagner de l’argent en étant étudiant

Dans le point précédent, vous avez certainement remarqué que j’ai sorti la somme de 700 € de mon chapeau, alors que rappelons-le, il n’a jamais été évoqué que Paul, en licence de Japonais, recevait une autre source d’argent que la bourse (échelon maximal, de 555,10 €).

Dans mon calcul précédent, il y a donc 144,9 € qui sont apparus comme par magie, tombés du ciel. 

À vrai dire pas vraiment. 144,9 €, c’est environ 18 heures de travail par mois, par le biais d’un job payé au SMIC. Moins de 5 heures par semaine, ce que tout étudiant est capable de faire (sauf les étudiants en faculté de médecine, de droit, en prépa’ pour une grande école ou autre concours… force à vous !).

La solution la plus simple pour gagner de l’argent en étant étudiant est encore celle du travail.

Pour trouver un job étudiant, rien de plus simple, il vous suffit d’écumer la plupart des sites de petites annonces, vous rendre dans les commerces, bars, restaurants de votre secteur, armé de votre plus beau sourire, d’un CV à couper le souffle et d’une lettre de motivation écrite en alexandrins.

Proposer ses services 

« Être débrouillard » lorsque l’on est étudiant (mais pas que) est une qualité indéniable quand on veut améliorer son niveau de vie. 

L’une des meilleures alternatives pour gagner de l’argent en étant étudiant à court terme, sans avoir à signer un contrat de travail (engageant généralement sur plusieurs mois au moins) est de proposer ses services. 

À travers du baby-sitting, un service de ménage à domicile, de cours particulier, de dogsitter ou même du dépannage informatique, vous serez étonné du nombre de « petites opportunités » qui viendront à vous, une fois que vous aurez publié vos annonces sur des sites tels que leboncoin ou dans les commerces proches de chez vous…

Créer un business en ligne

Et c’est là que vient le point qui me semble le plus pertinent pour quiconque souhaite gagner de l’argent en étant étudiant, en complément de revenu ou même pour se libérer des chaînes du salariat. 

En tant qu’étudiant, vous avez le temps pour développer un business en ligne. 

Non, vous n’en avez pas ? Ne regardez plus qu’un épisode de votre série préférée chaque soir, au lieu de trois… Bim, 1h30 de gagnée.

1h30 par jour, pour lancer un business en ligne, c’est presque 11 heures par semaine. Largement suffisant pour créer son propre business et générer plus d’un SMIC mensuel après quelques mois de travail. 

Des business en ligne, il y en a des centaines, en passant par le blogging (et l’affiliation), au e-commerce, jusqu’à la prestation de service par exemple. C’est sur ce dernier point que nous allons nous attarder : proposer des prestations de service, en tant que freelance, pour devenir libre et indépendant.

Budget de départ : quasi nul (une connexion à Internet et un ordinateur) 

Temps de travail nécessaire par jour, pour dégager un revenu convenable : 30 minutes à 1h.

Personnellement, en 2018, je me suis inscrit sur 5euros.com et j’ai commencé à proposer des services en communication et en webmarketing. 

En quelques mois, j’ai dégagé un chiffre d’affaire supérieur au salaire de mon job étudiant, pour deux fois moins de temps de travail. Aujourd’hui, je génère plus d’un SMIC mensuel, tout en étant étudiant en deuxième année de Master et en ne passant pas plus de 10 heures par semaine sur cette activité.

Pour conclure…

Vous voilà maintenant avec un certain nombre d’éléments vous permettant « au pire » de réduire vos dépenses mensuelles (et donc économiser de l’argent pour vos projets) et au mieux développer une activité vous offrant l’opportunité de dégager un revenu.

N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez une question, je me ferai un plaisir d’y répondre !

Nous approfondirons la partie « création de business en ligne » à l’occasion de prochains articles.

Je terminerai sur cette citation :

Ne travaillez pas pour de l’argent, faites que ça marche pour vous.

Robert T. Kyiosaki – Célèbre auteur du livre Père riche, père pauvre

Avant de nous quitter, assure-toi de ne pas nous oublier !

Inscris-toi à la newsletter pour recevoir les dernières nouvelles de Business Indépendant ! 

Te voilà dans la team 💪

Pin It on Pinterest

Share This