fbpx

Découverte d’Aziz Diallo : Devenir millionnaire grâce aux side-business… Mythe ou réalité ?

par | 5 Avr, 20 | Vie d'entrepreneur | 4 commentaires

Aziz Diallo est un expert en Paid Advertising. C’est l’une des premières personnes que j’ai découvertes sur 5euros.com.

En visitant 5euros.com, je suis rapidement tombé sur l’une des vidéos YouTube d’Aziz, qui faisait la promotion de ses services. La première chose que je me suis dite, c’était « Wow, mais c’est pro ! J’ai envie d’être à sa place ». 

Par cette volonté d’être à sa place, n’entendez pas « prendre sa place » mais bel et bien arriver à atteindre son niveau

En 2018, à mon arrivée sur 5euros.com, Aziz était déjà bien installé sur la plateforme et faisait partie des vendeurs à succès. 

Aujourd’hui, vous pouvez retrouver Aziz à travers son profil « AE_Consulting », nom de son agence, créée en collaboration avec sa compagne, Émilie.

Je souhaite commencer par remercier Aziz pour cette heure d’échange téléphonique, le temps qu’il m’a accordé, qui m’a permis de vous proposer cet article. Un échange très enrichissant pour moi, qui j’espère le sera pour vous aussi. 

Spécificité de l’interview 

Sous forme de questions / réponses, retrouvez les propos d’Aziz. Je me permets au fil de cet échange, de faire des commentaires, qui seront retranscrits ci-dessous avec un fond bleu.

Je « cut » volontairement les temps de transitions entre deux questions (quand je rebondis sur les réponses d’Aziz) pour que cet article ne fasse pas plus de 3 km 😁.

Mais avant tout, laissez-moi vous présenter rapidement Aziz. 

Aziz Diallo, un vendeur à succès sur 5euros.com

Aziz a œuvré à travers deux profils 5euros. Le premier, sous son propre nom, le second, pour son agence (après avoir fermé le premier). 

Au total, Aziz comptabilise 2 769 ventes depuis 2016, avec 1038 avis positifs sur son dernier compte, pour seulement 6 avis négatif. 

Profil 5euros.com Aziz Diallo AE_Consulting

« Seulement » 3 services en ligne actuellement, 46 commandes en cours au moment où je rédige cet article. 

Un très beau profil, avec une couverture et des miniatures léchées, des textes soignés, spécialisé dans le paid advertising

Aziz et Émilie sont assurément des personnes à suivre de près et ils nous le prouvent à travers leurs démonstrations de record de commandes en 24 heures. À ce jour, la fine équipe a réalisé une journée avec plus de 80 commandes et une seconde à 67 commandes… De quoi forcer le respect. 

Interview d’Aziz Diallo, l’indépendant qui a trouvé « les codes »

Bonjour Aziz, merci de m’accorder un peu de ton temps. Tout d’abord, peux-tu m’indiquer quel est ton domaine de compétence principal ?


Aziz Diallo : Salut Thibaud. C’est le paid advertising (achat de médias). J’ai également fait mes armes en Growth hacking et en Marketing. 

Quelle est ta situation personnelle sur le plan social ? 


Aziz Diallo : Je suis marié et j’ai un enfant. J’ai la chance de travailler avec ma femme. 

Peux-tu me dire depuis combien de temps tu es indépendant ? 


Aziz Diallo : Je suis indépendant depuis 2009.
J’ai ouvert une boite de plomberie en 2009.
Je me suis lancé sur le web en 2011.
Je me suis inscris sur 5euros.com en 2016.

Super intéressant comme parcours. Comment ça se fait que tu sois passé de plombier à webmarketer ? 


Aziz Diallo : J’étais artisan plombier en 2009. En 2011, je discutais avec un ami qui s’intéressait beaucoup au web, alors que moi pas du tout. Cet ami m’explique qu’avec les prix que nous avions pour le matériel de plomberie, on pourrait le vendre sur Internet et faire de la marge…

Cette idée m’a marqué. Le soir en rentrant chez moi, j’ai cherché à en savoir plus sur le e-commerce sur Internet et je suis rapidement tombé sur des articles qui t’expliquent que tu peux devenir millionnaire en faisant du e-commerce. Des articles vendeurs de rêve comme l’on peut encore trouver, mais moi j’y crois.

Je décide le soir même de créer mon premier site e-commerce pour vendre du matériel de plomberie.

C’était le début de 6 mois de galère, comme je l’ai dit, je n’y connaissais rien au web, je ne savais même pas faire un e-mail commercial.

Quelques jours après le lancement de ma boutique, j’ai fait mes premières ventes la nuit. Un bac à douche et un lavabo de mémoire, mais peu importe… Ce qui m’a marqué, c’est qu’en me levant le matin, j’ai réalisé que la nuit passée, j’ai fait des ventes et réalisé 34 € de marge. C’était une révélation, j’ai compris qu’en dormant, je venais de gagner 32 €.


Ça a fait l’effet d’un déclic chez moi, mon objectif était de revivre cette expérience tous les jours à partir de celui-ci !

Le site ne fonctionnait pas trop mal, je faisais 3000 € par mois de chiffre d’affaires en référencement naturel. C’était un bon début, mais pas assez pour en vivre. J’ai donc cherché des solutions sur Internet pour trouver de nouveaux clients et augmenter mes chiffres. 

En faisant ces recherches, je suis tombé sur l’univers « des marketeux », ceux qui t’incitent à créer un blog, à se lancer sur telle et telle plateforme, à utiliser tel et tel levier… J’ai essayé Amazon qui a pas trop mal fonctionné, puis j’ai créé un blog, j’ai testé le MLM… Finalement pendant 2 ans, j’ai essayé beaucoup de techniques pour générer de l’argent, en dehors du e-commerce.

Aziz est quelqu’un qui est passé par la case inévitable du test de multiples activités, tombé dans le web un peu par hasard, mais qui n’en sortira pas de si tôt. Ce qui est intéressant dans son cas, c’est de voir la façon dont il a su faire des choix, de démarrer ou d’arrêter telle ou telle activité.

Quel est ton niveau de formation ? Ton niveau d’études, de spécialisation… ?


Aziz Diallo : J’ai eu un parcours un peu chaotique. J’ai eu un BAC PRO PSPA avec mention, pour faire plaisir à mes parents. Ensuite, je voulais avoir un BTS… Je me suis rendu à une journée portes ouvertes pour découvrir les différentes filières et je suis tombé sur le BTS Assistant de gestion PME / PMI.

À première vue, les gens présents dans la salle semblaient intéressantes, j’ai voulu en savoir plus. 

Au cours de la présentation, l’homme en face de nous explique grossièrement qu’un assistant de gestion PME / PMI, c’est la personne qui assiste le patron.

Je m’en souviendrai toute ma vie, il nous montre son diaporama en nous expliquant en quoi consiste le métier d’assistant de gestion PME / PMI. C’est là que j’ai eu une révélation, je me suis dit : « p*tain mais moi je veux être le patron en fait… ».

Je sors de cette journée portes ouvertes en me disant que l’idée d’un BTS n’était pas pour moi, que j’allais ouvrir ma boîte. On m’a dit que la plomberie payait bien, j’ai alors suivi un CAP plomberie et je me suis lancé. 

Encore une preuve qu’un parcours scolaire chaotique n’est pas un frein à l’entrepreneuriat et au succès : bien au contraire, ces parcours atypiques sont bien souvent une force.

Pourquoi as-tu décidé d’être indépendant (le déclic) ?


Aziz Diallo : Tu sais, le truc qu’on nous vendait à la TV « le petit couple avec la petite maison, le petit monospace, le petit chien et le petit crédit », ça j’en voulais pas.

Dès le début, j’avais envie de créer quelque chose.  

À cette époque j’étais fan de Booba (et je le suis toujours), et j’avais cette phrase en tête qui tournait en boucle « 6 000 balles pour travailler tout le mois je m’en bats les c*uilles, moi ». C’est une phrase que je me répétais tout le temps lorsque je travaillais en tant que salarié. 

Je me souviens avoir travaillé un mois dans un magasin de bricolage. Au bout d’un mois, j’ai reçu 1 080 €, ça m’avait littéralement choqué. Je ne pouvais pas envisager ma vie dans ces conditions.

Une forte envie d’entreprendre et de faire véritablement quelque chose de sa vie… Allez, pour le fun, je vous mets la musique qui a trotté dans la tête d’Aziz pendant sa jeunesse (bien sûr, à l’époque, on parlait encore en francs).

Quel est ton domaine d’activité ? Pourquoi ?


Aziz Diallo : Avec ma première expérience de vente de produits sur Internet à travers mon e-commerce, mon objectif était de « livrer des trucs qui ne cassent pas », je me suis donc dit que j’allais proposer des produits et services électroniques. Comme tout le monde, j’ai tapé « Fiverr français » sur Google et je suis tombé sur 5euros.com, c’était en 2016. 

Au début, je ne connaissais pas grand chose à Facebook Ads en lançant ce service, mais je ne prenais pas cher. C’est une chose très importante à retenir. Le fait que je ne prenne pas cher m’apportait de nouveaux clients assez régulièrement, des clients qui m’ont permis de me former dans ce domaine et qui n’avaient pas énormement d’attentes… En effet, mes prix étaient dérisoires face à ceux d’agences spécialisées par exemple. 

5euros.com a véritablement été un « espace de formation » pour moi, c’est une super solution pour se former à moindre coût sur une compétence, jusqu’à pouvoir se positionner en tant qu’expert. 

« Tu viens, t’es en mode apprenti, tu poses un service en disant que tu le maîtrises, alors que tu le maîtrises pas du tout, tu test, t’apprends, si ça fonctionne pas, tu rembourses facilement… Il faut être en mode apprentissage.”

Pourquoi le paid advertising ? Parce que c’est un domaine où j’arrive à avoir de très bons résultats, un domaine que je peux scaler assez facilement, en touchant des primes sur objectifs sur plusieurs mois par exemple. 

Le service fonctionnait bien, j’ai monté les tarifs progressivement, donc j’ai décidé de me spécialiser. 

Pour t’expliquer comment fonctionne mon service, voilà comment ça se passe : quand un client commande une pub chez nous, ce qu’on lui garantit c’est le test, ça veut dire qu’on lui garantit qu’avec l’argent qu’il va investir, il va pouvoir recevoir des données de Facebook assez qualitatives pour savoir si oui ou non son offre est bonne, s’il faut modifier tel ou tel point. On ne se permet pas de garantir un retour sur investissement précis par exemple. 

Notre promesse : offrir un test de publicité Facebook dans les meilleures conditions, avec un trafic qualifié, pour le coût le plus bas possible, et obtenir une réponse. Ce n’est qu’à la fin du test qu’on discute et qu’on se met d’accord sur une prime sur objectif. 

Dans cette réponse apportée par Aziz, on comprend que 5euros a avant tout été un espace de formation pour lui, à travers lequel il a pu proposer des services avec des connaissances « de bases » et les faire évoluer au fur et à mesure. Aujourd’hui, Aziz a une offre carrée, qui tient la route et qui lui permet de déclencher des commandes à plusieurs centaines d’euros quotidiennement.

Qu’est-ce qui a le plus changé dans ta vie, depuis ton début d’activité ?


Aziz Diallo : De manière factuelle, la première chose est que je ne mets plus de réveil depuis 2014. 

Ce qui a vraiment changé dans ma vie, et je m’en suis rendu compte cette année, c’est que je me suis créé mon propre monde, avec mes propres règles. Je fais ce que je veux, sans contraintes.

J’ai totalement perdu ce besoin d’appartenance que beaucoup recherchent, et le besoin de reconnaissance auprès des autres. J’ai un peu l’impression de vivre dans une autre réalité. 

C’est difficile de mettre des mots sur ce ressenti, mais j’ai un peu l’impression de vivre dans deux mondes parallèles, avec « celui de tout le monde, avec leur réalité » et celui que je me suis créé. 

T’as déjà joué à la playstation ? 

T : Oui oui


Aziz Diallo : Tu vois, quand j’étais jeune, je jouais à un jeu qui s’appelait GTA, et dans ce jeu, tu pouvais avoir des codes qui te permettait d’avoir « les armes illimitées et l’argent illimité ». Et bah voilà, si je devais résumer, moi j’ai l’impression d’avoir trouvé les codes et d’évoluer dans un monde avec des gens qui n’ont pas les codes. 

L’année dernière, j’étais au salon de l’entrepreneur. J’ai dormi une nuit sur Paris et le matin j’ai pris le métro pour me rendre au salon. 

J’avais l’impression d’être spectateur de la matrice. Quand j’ai vu que tout le monde attendait l’ouverture des portes du métro dans un état frénétique, comme s’il fallait absolument être le premier à atteindre ces portes, prêts à se jeter dans le truc… Je regardais ça et je me suis dit que c’était dingue. J’avais envie de leur dire « p*tain les gars vous n’avez pas les codes, faites croix rond carré triangle et prenez votre vie en mains !!! ».

Dans la vie, il faut apprendre à rêver, savoir ce que l’on veut, mais surtout savoir ce que l’on ne veut pas !

Et voilà.. On en arrive au moment de l’interview qui m’a certainement le plus marqué. Aziz nous livre sa recette secrête : se faire plaisir, sans se prendre la tête. Quelque chose qui peut paraître « trop gros pour être appliqué », mais Aziz nous le démontre simplement, à travers son parcours et son quotidien.

Combien de temps as-tu mis pour dégager ton premier chiffre d’affaires ?


Aziz Diallo : Dans mon cas, c’est assez particulier car j’avais déjà ma boutique de e-commerce qui a commencé à générer des bénéfices après quelques mois. 

Le premier mois, j’ai généré 300-400 € avec « des services tout pourris », je faisais de la vidéo animée, ce genre de choses… ça m’a motivé et j’ai décidé de professionnaliser mes services. 

Combien de temps as-tu mis pour dégager un chiffre d’affaires te permettant d’en vivre ?


Aziz Diallo : À partir du moment où j’ai décidé d’être complètement indépendant, en fermant mon site d’e-commerce, j’ai mis 10 mois.

Ces 10 mois ont été une longue phase d’apprentissage où j’ai consommé beaucoup de formations pour gagner en compétences. 

Les 8 premiers mois ont été compliqués, avec beaucoup de phases d’hésitation. J’allais même parfois sur leboncoin pour chercher des annonces d’emploi, jusqu’à revenir à la raison et me dire « mais nan, allez continue encore 2 semaines » et j’ai persévéré, tout en puisant dans les économies que j’avais prévues.  

Pour développer mon chiffre d’affaires, j’ai un mode de calcul assez particulier. Je te compte pas en argent, mais en mois de liberté que j’ai gagnés. 

En gros, avec 2500 € par mois je fais vivre tout le monde chez moi. Donc, si je gagne 7500 €, j’ai gagné le mois en cours + 2 mois supplémentaires.

Quand je me suis lancé, j’avais environs une année d’économies, pour me permettre de me consacrer à 100 % à mes projets.

« Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage » Le Lion et le Rat, Jean de LA FONTAINE

Que serait-il arrivé à Aziz s’il n’avait pas persévéré pendant plusieurs mois sur 5euros pour générer quelques centaines d’euros ? Serait-il aujourd’hui l’un des plus gros vendeur de la plateforme… ?

Comment fais-tu pour te former à de nouvelles compétences, inconnues pour toi jusqu’ici ?


Aziz Diallo : Au début, comme tout le monde, je me suis formé avec du contenu gratuit disponible en masse sur Internet. C’était une phase de découverte et d’apprentissage. Jusqu’à un moment où j’ai décidé de ne consommer que du contenu que je payais, et parfois très cher. Je me suis désabonné de toutes les pages que je suivais, de toutes les mailing lists.

Si je veux apprendre des choses sur adwords, je ne vais pas regarder des vidéos sur YouTube, je ne vais pas m’inscrire à une newsletter, je vais trouver et acheter une formation. 

Je consomme du contenu pendant une période donnée, puis j’applique. Je ne fais pas les deux en même temps. Structurer ces « deux phases » d’apprentissage me permet de véritablement rentabiliser cet investissement. 

  • Apprentissage : consommation de formations, gratuites mais surtout payantes, pour qu’il y ait un véritable enjeu et de la valeur. 
  • Production : appliquer ce qui a été acquis théoriquement pendant la phase d’apprentissage. 

Attention cependant, le contenu gratuit sur Internet est très intéressant, d’abord parce que c’est la base, mais aussi pour challenger tes propres croyances et ton conditionnement sur un sujet. 

Si je peux te donner un conseil, à toi, lecteur, c’est de ne pas acheter de formation mais plutôt un coach, car je pense que les formations sont semblables à de l’information. Trouver une formation qui coûte suffisamment cher, ou un coach, pour te dire « putain j’ai mis 1000 € là-dedans, maintenant il faut que je rentabilise et avoir un retour sur investissement ». 

L’année dernière j’ai payé un coach 12 000 €, pour 500 € la séance. En réalité ce qu’il m’a dit dans ce coaching, ce n’était pas la formule secrète pour résoudre tous nos problèmes, mais j’étais dans un état qui m’a forcé à sortir de ma zone de confort. 

Je coache des personnes régulièrement. Par exemple, j’ai récemment coaché une vendeuse sur 5euros qui faisait 2000 euros de chiffre d’affaires. Aujourd’hui, elle a dépassé les 5 000 euros. Je suis convaincu que ce n’est pas ce que je lui ai dit qui lui a fait atteindre ce palier, mais comment elle l’a reçu. Elle est passée à l’action. 

C’est un peu comme le sport finalement, dans l’idée, une personne qui va s’inscrire en salle de sport et qui va payer un coach pour le suivre, aura de meilleurs résultats, plus vite, qu’une personne qui décide de faire son petit sport chez soi entre midi et deux. 

Et pour améliorer tes compétences existantes ?


Aziz Diallo : Je me forme constamment, que ce soit dans l’exercice de mon activité ou avec des coachs et des formations que j’intègre dans mon business. 

Toujours avec une phase d’apprentissage (un mois ou deux) et ensuite j’applique (au moins 6 mois). 


La règle d’or : produire autant que ce que tu consommes. Le but n’est pas de « consommer consommer » et être une encyclopédie passive.
 

Quel est le conseil que tu rêverais de donner à ton toi du passé, avant de sauter le pas vers l’indépendance financière ?


Aziz Diallo : Ne prends pas trop les choses au sérieux, c’est juste un jeu, c’est exactement pareil que GTA. Que vous gagniez 500 ou 10 000 euros par mois. 

Ce qui est important, c’est de prendre du plaisir tout au long du chemin. Ce qui est important, c’est pas l’arrivée, mais c’est comment se passe ton voyage, et dans quelles conditions. 

D’autres conseils, tips et astuces pour bien démarrer en tant qu’indépendant ? 😄


Aziz Diallo : La clé du succès, c’est d’acheter sa liberté. Économiser assez pour prévoir les mois futurs. En faisant cela, on peut ensuite se permettre de faire ce que l’on veut véritablement, sans aucune contrainte financière. 

J’ai beaucoup de clients qui rament chaque mois, car ils crament tout leur argent dès le début, ils sont pris à la gorge, on arrive rarement à quelque chose de stable sur le long terme avec ce type de fonctionnement…

L’objectif ce n’est pas de vivre pour gagner de l’argent, mais de vivre ET gagner de l’argent.

Aujourd’hui c’est mon leitmotive : si je fais quelque chose et que ça ne me plaît pas, j’arrête, je ne le fais pas, tout simplement. C’est un bout de définition de la liberté selon moi. 

La semaine dernière, j’avais une cliente, je l’ai au téléphone tout se passe bien, elle passe une commande de 800 €. Ensuite, elle me pose trois questions, elle me saoule, j’ai annulé sa commande. Voilà ce que ça veut dire « créer ses propres règles ».

Sortez du syndrome de l’objet qui brille, oubliez, c’est pas vrai et ça n’existe pas.

  • Oublie le mythe du client gratuit. Crée une offre, mets 200, 300 € pour tester ton produit, ça peut paraître beaucoup, mais au moins en 2 semaines, 3 semaines, tu as la réponse et tu sais ce qu’il te reste à faire, tu vas apprendre et améliorer ton offre. C’est le meilleur moyen pour gagner beaucoup de temps. Il vaut mieux faire ça que de passer 3 mois à essayer de créer un compte Instagram et te retrouver community manager alors qu’à la base tu voulais faire de la rédaction d’articles.  
  • Fais-toi plaisir, c’est le plus important. Ne t’attarde pas sur tes échecs et rappelle-toi uniquement de tes victoires. 

Crée toi ta propre histoire, dans laquelle tu es un super héros, alors que tu es une personne normale. 

En lisant cet article, vous pourriez avoir l’impression que tout m’a toujours souri. J’ai eu des galères, comme tout le monde, mais je les ai oubliées et ce n’est rien à côté de ce que j’ai pu construire et la vie que j’ai aujourd’hui.

J’ai lu un livre qui s’appelait Millionaire Mindset, et le mec t’expliquait qu’être millionnaire ce n’était pas d’avoir un million d’euros, mais de savoir que quoi qu’il arrive dans ta vie, tu peux créer de la valeur et faire de l’argent. Tout n’est qu’une question de mindset (état d’esprit). 

J’ai l’impression que tu es quelqu’un qui veut vivre des choses, plutôt que quelqu’un qui veut vivre avec des choses ? 


Aziz Diallo: C’est exactement ça, là tu vois par exemple à la rentrée, mon objectif c’est d’acheter une ferme, avoir des poules et faire pousser des tomates. Là tu vois par exemple j’ai une voiture à 1500 € et jamais de ma vie j’achèterais une grosse voiture alors que je pourrais largement. En fait, j’essaye de ne pas nourrir l’ego et je pense que c’est important pour un entrepreneur qui souhaite vivre en paix avec lui-même. 

Conclusion de l’interview

Tout d’abord, je souhaite remercier chaleureusement Aziz, qui m’a offert plus d’une heure de son temps pour ouvrir le bal d’interviews de la catégorie « Vie d’entrepreneur », à travers un échange téléphonique, avec lequel j’ai pu échanger en privé et qui n’a jamais regardé la montre alors qu’il a des dizaines de nouveaux clients à gérer par jour. 

Merci à lui pour la qualité de ses propos. J’ai vraiment ressenti une volonté d’aider un maximum de personnes à travers ses conseils. Je vois Aziz un peu comme un grand frère du web-entrepreneuriat qu’il faut regarder de loin, pour tenter de marcher dans ses traces, tout en construisant sa propre histoire. 

Je retiens deux choses qui ont été particulièrement fortes dans cette interview. Aziz a un mindset de dingue ! 

Sa métaphore de l’utilisation des codes d’un jeu en ligne pour prendre le contrôle de sa vie est très forte, je n’arrive pas à la sortir de ma tête (et j’espère que vous non plus). 

Aziz est une personne simplement inspirante. Simple dans son approche de la vie : il souhaite vivre et apprécier la vie, tout en restant humble. 

On le voit même à travers ses publicités Facebook, où il se filme sur son canapé, dans son salon ou sa cuisine. Exit les belles villas et voitures de luxe louées le temps d’une vidéo pour vous vendre un produit miracle.

J’espère que cette interview te permettra à toi, qui lis ces quelques lignes, de te rendre compte que tu es sur la bonne voie. Si tu souhaites entreprendre, créer ta propre vie et faire tes propres choix, alors fonce ! 

Sur ce, je retourne écouter la musique qui a été un déclic pour Aziz lorsqu’il était jeune. 

4 Commentaires

  1. Cilia_diva

    Super interview et super intéressant 👌🏼
    Je crois maintenant que je suis sur la bonne voie.
    Quel parcours !
    « Courage, Motivation et Patience produisent la Réussite » a dit Malik Yansane

    Réponse
    • Thibaud

      Bonsoir Cilia et merci pour ce retour 🙂.

      En effet, je pense que vous l’êtes !

      Au plaisir !

      Réponse
  2. Tiffany Dutter

    Merci Thibaud pour ce superbe article, et merci à Aziz d’avoir partagé son expérience enrichissante 🙂 Cette première interview était très agréable à lire !

    Réponse
    • Thibaud

      Content que l’article t’ai plu Tiffany 🙏, à très vite !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avant de nous quitter, assure-toi de ne pas nous oublier !

Inscris-toi à la newsletter pour recevoir les dernières nouvelles de Business Indépendant ! 

Te voilà dans la team 💪

Pin It on Pinterest